John Pilloud - Île de Man 2018

John Pilloud, le virus de la course sur route

 

John ne s’est mis à la compétition que tardivement. Né en 1989, il avait plus de 20 ans lorsqu’il s’est inscrit à sa première course de côte moto. Et il a choisi celle qui se trouvait sur son pas de porte, ou presque, la course Châtel-St-Denis-Les Paccots. C’était en 2012, et le pilote fribourgeois n’a plus décroché depuis.

 

Tout est parti d’un «pari idiot», comme le résume John. Il voulait voir s’il pouvait réaliser un meilleur chrono que son paternel, comme lui membre du Motoclub Châtel. Pari remporté, et qui a ouvert la voie à une riche carrière en Suisse et à l’étranger.

 

La première année, il a aussi tâté du tracé de Boécourt, dans le canton du Jura. Et dès 2014, il s’est lancé dans le championnat européen de la Montagne, grâce notamment à l’appui d’un certain Joe Genoud, ancien pilote au grand coeur vivant à Châtel-St-Denis. Dès les débuts, John Pilloud a pu bénéficier du soutien de partenaires sponsors qui lui sont restés fidèles pour la plupart, dont AJProducts et Moto Virus. Il a pu terminer sa troisième année de compétition au troisième rang européen, roulant toujours sur des Honda CBR 600. La même année (2014), il est champion suisse, et se permet même de décrocher le titre autrichien. En 2015 à Horice (République tchèque), il «brûle» sa moto (une KTM RC8R) à la suite d’une sortie de route dont il sortira heureusement indemne. Il était alors au dixième rang de la course. Puis, entre 2016 et 2017, il s’est mis à l’IRRC, le championnat international de course sur route, qui emmène les pilotes dans des pays d’Europe centrale et du Nord. Il se retrouvera au 14ème rang final, son meilleur résultat, 8ème (sur 25 pilotes) étant obtenu à Chimay, en Belgique.

 

Il a aussi pu participer en 2018 au célèbre Manx GP, sur l’Ile de Man, au guidon d’une Suzuki GSX-R 600: six tours sur un parcours de plus de 60 kilomètres, et sur des routes dont les bords sont parsemés d’arbres et de murets, le tout à des vitesses dépassant régulièrement les 240 km/h. Il finira 30ème au classement de la course junior (6ème de la course pour les «newcomers»), sur 85 pilotes, en étant parti du 53ème rang !

 

En 2019, le pilote de Châtel n’a participé qu’à la course de côte de Boécourt (quatre montées, il a fini 2ème) et à celle de Chimay, car il s’est lancé dans une aventure différente avec sa compagne Roxane. S’occuper de leur petit Jamie, né le 6 mai 2019. John ne renonce pas à la compétition, mais il va trouver un nouvel équilibre entre famille, travail et sport de haut niveau.

2020. Cette année fût une catastrophe pour bon nombre de personnes avec l'apparition du Coronavirus. Le championnat a été chamboulé, et quasi la totalité des courses annulées. John a participé au Nürburgring, où malheureusement, il chuta à la première manche. Il finira sur le podium lors de la deuxième, avec une belle 3ième place